La piroplasmose chez le chien

Tout comme les humains, les animaux aussi ont leur part de petits soucis. S’il nous arrive d’être malade, les animaux en sont victimes aussi. Ils peuvent être atteints de toute sorte de maladies différentes, le chien qui est notre animal de compagnie le plus célèbre peut connaître ce genre de déboire. Parmi ces différentes maladies dont peut souffrir le chien, il y a une qui est très fréquente et plus connue : il s’agit de la piroplasmose chez le chien. Elle est certes curable, mais elle tue encore jusqu’à ce jour la race canine tous les ans.

Définition du concept

La piroplasmose chez le chien est une maladie grave qui se manifeste par la présence dans les globules rouges d’un parasite transmis par les tiques.  Les tiques sont présentes presque toute l’année, surtout au sud grâce aux hivers qui sont plus agréables, ce qui fait que les chiens sont souvent victimes de la piqure de ces tiques, qui les fragilisent et les mène au trépas si les soins ne sont pas faits au plus vite.

Comment se manifeste la piroplasmose ?

Les signes apparents sont : les fièvres élevées atteignant 40° C, la fatigue, les vomissements qui peuvent être suivis d’écoulements de ventre, le manque d’appétit conduisant à anémier   progressivement le chien.

La piroplasmose chez le chien présente des symptômes plus visibles comme  le changement inquiétant de couleurs des urines, d’abord orangé, ensuite marron, enfin marron tirant vers le noir. Le foie étant aussi touché, et si l’on se prend pas tôt, la guérison ne serait pas parfaite et causera de nouvelle infection, entraînant la mort rapide et subite du chien.

Facteurs de transmission

La piroplasmose chez le chien est due à la salive de la tique qui contient en elle les parasites appelés  piroplasme, infusée lorsqu’elle tire le sang de l’animal.

Le parasite touche alors les globules rouges du chien et se reproduit. Cette reproduction de piroplasmes entraîne la cassure du globule rouge et va ainsi proliférer d’autres piroplasmes dans le sang. Ceux-ci vont ré affecter de nouveaux globules rouges et refaire un nouveau cycle de reproduction encore et encore.

La tique est l’unique vecteur de transmission de la piroplasmose chez le chien. Celle-ci en se posant sur la peau de l’animal, choisit des endroits où il y a plus de vaisseaux sanguins comme la tête, l’entre cuisses, le ventre, parce qu’elle se nourrit essentiellement de sang et se verra grossir.

Comment y remédier ?

Des injections sont préconisées pour le traitement de la piroplasmose chez le chien lorsqu’on le sait à temps. Au cas contraire, des perfusions sont faites pour éviter d’éventuelles crises rénales ou hépatiques et des transfusions sanguines pour pallier le manque de globules rouges.

Pour plus de sureté, demander l’avis d’un vétérinaire pour la guérison de votre animal.

Prévention nécessaire

Un vaccin est disponible pour protéger votre chien contre toute piqûre de tique, il reste nettement coûteux et peu efficace.

Il y a des colliers, des sprays et des pipettes disponibles pour mieux le protéger.

La piroplasmose chez le chien
5 (100%) 1 vote
Les tiques

Comments are closed.